En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre entité ainsi que par des tiers afin de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts, la possibilité de partager des articles sur les réseaux sociaux, et la réalisation de statistiques d'audiences.

Plus d'informations sur les cookies
    

Résumé de l'histoire d'AUDAUX

 

Au Xème siècle, un gentilhomme de la Seigneurie d’Audaux fut l’un des premiers moines du Monastère de Lucq.

 En 1289, Raymond-Arnaud qui figure sur un acte d’hommage à  Gaston, Viconte de Béarn, affranchit les serfs de ses domaines à Audaux, Ossenx, Orriule, Bastanès, Camptort…Il avait, à Salies, un monopole sur la fabrication des chaudières ou poêles à faire le sel, parce qu’un seigneur d’Audaux avait découvert la fontaine salée, lors d’une chasse au sanglier.

Sous Gaston Phoebus, au XIV  ème siècle, Audaux avait 56 feux et Navarrenx 59.

Au XVIème siècle, Françoise d’Audaux épousa Jean de Gontaut, lieutenant du Roi en Périgord. Leur fils, Armand de Gontaut, se convertit au protestantisme et fut nommé par Jeanne d’Albret lieutenant Général en Béarn , en 1562, puis Sénéchal de Béarn.

En 1568, il changea de camp et, en 1569, il collabora avec le baron de Terride, catholique et chef de l’armée chargée par charles IX de s’emparer du Béarn.

Les troupes protestantes du baron d’Arros s’enfermèrent dans la place de Navarrenx et soutinrent le siège de Terride du 24 mai au 8 août 1569. Les assiégés furent délivrés par les protestants de Montgomméry. La garmison de Navarrenx poursuivit Terride vers Orthez ; au passage le château et l’église d’Audaux furent incendiés.

Jeanne d’Albret fit confisquer les biens d’Armand de Gontaut.

Ils ne lui furent rendus qu’en 1574, avec la charge de Sénéchal, par le futur Henri IV.

En 1553, Gontaut avait épousé Jeanne de Foix (fille de Frédéric de Foix, grand écuyer de Navarre) dame d’honneur de Jeanne d’Albret. Par testament du 28 septembre 1591, le vieux seigneur demanda à être enseveli auprès de son épouse, sous un beau tombeau de 500 livres, dans le temple d’Audaux. La petite fille Judith se maria en 1612 avec Philippe de Montaut, baron de Bénac et de Navailles. C’est leur fils, Henri de Montaut-Navailles, marquis de Saint Geniès, qui, par acte du 6 juillet 1650, vendit à Jean de Gassion les terres et seigneuries d’Audaux et autres lieux ainsi que les abbayes laïques de Castetbon et de Bugnein.

L’acheteur, né à  Pau en 1596, Président du Parlement de Navarre, fut intendant du Béarn de 1640 à 1646. Il est le frère du Maréchal de Gassion, que Richelieu appelait « la Guerre » et à qui le grand Condé attribua le succès de la bataille de Rocroi, en 1643. Une cérémonie importante se déroula le 12 août 1653 « dans le château d’Audaux en la salle basse du grand pavillon qui regarde vers l’Orient et le Nord ». Les sujets prêtèrent au Président de Gassion le serment de fidélité, avec le nom des vieilles familles, figure parmi les documents trouvés dans l’ancien manoir HOURCABILLE.

Sous le patronage de Pierre de Gassion, né à Pau en 1641, lui aussi président au parlement de Navarre, l’église fut   restaurée et agrandie en 1667. Son fils, Jean de Gassion, né à Pau en 1678, lui succéda. Mousquetaire, puis gouverneur de Dax, il commandait le « Régiment de Gassion ». L’héritière se maria en 1733 avec Aymar Henri de Moret de Grolée, comte de Peyre, dans le Gevaudan.

Pendant la Révolution, le château fut acheté par ITHURBIDE de Bayonne qui le vendit à D’ABBADIE D’ARRAST.

Au XIX ème siècle, Antoine d’Abbadie, l’explorateur dont le souvenir est perpétué à l’ABBADIA qui surplombe la mer, près de Hendaye, séjourna pendant 10 ans en Abyminie et dressa la première carte de ce pays ; sa grammaire et son dictionnaire d’éthiopien sont encore en usage aujourd’hui. Il ramena des Ethiopiens de grande taille à Audaux ; à leur mort, ils furent enterrés devant le clocher.

Charles d’Abbadie se maria avec une riche lyonnaise ; montée sur un cheval arabe, elle sautait les piles de foin dans l’enclos, où des courses et des fêtes populaires étaient organisées.

Pour éviter les réparations, ils firent descendre la toiture de l’aile gauche, dans un mouvement de mauvaise humeur.

Avant 1930, leur descendante, la baronne de Sainte AFRIQUE, vendit ses propriétés à un riche Américain : WILCOX. Celui-ci restaura et modernisa le château avec beaucoup de soin. En plus d’une vie mondaine, il voulut donner au domaine une activité (Bois des Pyrénées, conserverie , élevage….) que la crise économique lui fit très vite abandonner

Dans l’immédiate après-guerre, la restauration complète de l’aile gauche a été achevée par Mr NOUTARY, architecte, et le 30 mars 1947, le Révérend Père, Marc DUVAL, Directeur Général de l’œuvre des Orphelins Apprentis d’Auteuil, a béni la nouvelle chapelle, dédiée à Sainte Bernadette.

209105 visites
Coordonnées Mairie

  

  Nom du Maire
Charlette LABORDE

9,rue Jean de Gassion
64190 AUDAUX   

Tél : 05 59 66 52 95

Fax : 05 59 66 52 95

  mairie.audaux@wanadoo.fr

<
Novembre 2018
>
Météo Locale

           

OK
CCCN

L'Auberge Claverie

Donnez votre avis sur le site
Votre avis nous interresse 
Audaux anti piqûre

Orphelin apprenti auteuil
 
 
a3w.fr © 2018 - Informations légales - www.audaux.fr